webleads-tracker

Les espaces de coworking ont le vent en poupe. Les chiffres l’attestent : on recense 140 espaces de coworking à Paris contre seulement une dizaine il y a trois ans. Ces lieux de travail sont adoptés par les entrepreneurs toujours plus nombreux, mais aussi plus récemment par les entreprises. La demande est telle que les professionnels de l’immobilier de bureaux ont dû s’adapter. Car ces tiers lieux séduisent aujourd’hui toutes les grandes métropoles de France, en commençant par la capitale.

Qu’est-ce que le coworking ?

Coworking veut littéralement dire “travailler ensemble”. Le coworking existe depuis maintenant 15 ans et a été créé en Californie, dans la Silicon Valley. Ce nouveau mode d’organisation du travail amorcé par les technologies de l’information et de la communication (NTIC), est l’une des conséquences de la révolution numérique.

Concrètement, le coworking est un espace de travail qui répond aux besoin de flexibilité et de collaboration des professionnels. À l’origine, ces lieux ciblaient les travailleurs indépendants pour leur permettre de ne pas se sentir isolés, et faciliter la socialisation jusque-là propre à l’entreprise. Bien plus qu’un lieu pour travailler, les espaces de coworking à Paris prônent aujourd’hui des valeurs comme le partage et l’entraide, en vue d’améliorer nettement bien-être au travail et productivité.

Du coworking au corpoworking

Rien qu’en France le nombre d’espaces de coworking a bondi de 80% en deux ans, entre 2016 et 2017. Une expansion significative qui ne cesse de progresser. On recense aujourd’hui près de 600 espaces de coworking dans toute la France soit 10 fois plus qu’en 2012. Côté capitale, Paris est même devenu la 3ème métropole du coworking après New-York et Londres.

Les espaces de coworking à Paris ont largement séduit les freelancers, entrepreneurs et start-up parisiennes. Depuis quelques années les grandes entreprises s’y intéressent également, ce qui a donné naissance au corpoworking. Il peut se définir comme un espace de coworking “corporate”, accessible aux seuls salariés d’une entreprise. De grands groupes comme Coca-Cola ou Vodafone ont déjà sauté le pas.

Les bénéfices de ces tiers-lieux

L’objectif de ces tiers-lieux largement plébiscités par la génération Millennials est de développer la productivité des salariés en favorisant flexibilité et bien-être au travail. Les occupants comme les entreprises y trouvent de nombreux avantages.

Premier bénéfice évoqué : une meilleure synergie. Le coworking permet de rompre l’isolement, de rencontrer des collaborateurs venus de différents horizons. Les occupants peuvent s’enrichir mutuellement et largement développer leur réseau. Vient ensuite le gain en flexibilité. L’essence du coworking est de s’adapter aux besoins changeants des occupants. Les bureaux ne sont généralement pas attitrés et les salariés n’y sont pas attendus 5 jours sur 5. Ils viennent y travailler uniquement lorsqu’ils en ont besoin. Finalement, se tourner vers un espace de coworking à Paris permet de bénéficier d’un service complet à moindre coût pour les micros entreprises et les start-up.