fbpx

Casque de télétravail anti bruit : le « must-have » pour préserver communication et concentration ?


✓  Télétravail : the new normal
✓  Intérêt et inconvénients du télétravail
✓  Mettre en place de bonnes conditions matérielles et environnementales
✓  Casque de télétravail anti-bruit : enjeux et bénéfices

L’open space est régulièrement cité pour le bruit et les distractions qu’il occasionne. Mais le confinement et le télétravail ont donné à voir – et surtout à écouter – d’autres bruits, tout aussi perturbants. De même qu’une difficulté à communiquer par manque d’équipement adéquat. Le télétravail s’est bel est bien invité dans cette crise comme une solution de repli, alors comment l’appréhender au mieux et préserver une bonne collaboration et concentration ?

 

Télétravail : the new normal


Le télétravail est sur toutes les lèvres depuis que le premier confinement a obligé les entreprises qui le peuvent à opter pour cette solution ; celle qui favorise la continuité de l’activité sans mettre en danger les salariés. La crise sanitaire a mis un coup d’accélérateur à ce mode de travail qui séduisait, selon une étude Terra Nova en avril 2020, 58 % des salariés qui l’ont expérimenté à cette occasion.                    

Depuis la crise de la covid-19, le télétravail travail parait effectivement se pérenniser car plus d’un actif sur trois en moyenne travaille à distance depuis mars 2020 (enquête Ifop/JNA, octobre 2020).

 

Le télétravail, une solution idéale … qui a aussi ses inconvénients ?


Le télétravail s’est donc imposé dans l’espace privé. Libération pour les uns ou nouvel enfer pour les autres, il divise.

D’après un sondage du CSA pour Malakoff Humanis paru en mai, le home office aurait séduit une majorité de professionnels : 70% des salariés interrogés souhaitent rester en télétravail, en permanence ou de manière ponctuelle. 

télétravail

Cela peut s’expliquer par la peur de retourner à l’extérieur et de rencontrer le virus. Ou simplement parce qu’ils y ont trouvé des avantages certains : moins de temps dans les transports, un meilleur équilibre entre vie personnelle et professionnelle, le sentiment d’être plus libre…. Mais le constat est loin d’être aussi idyllique quand le télétravail devient une obligation. 

À l’inverse, une étude publiée par Terra Nova indique que 42 % des salariés considèrent ne pas disposer d’un espace propice au télétravail, ce qui engendre des difficultés dans leur travail quotidien. En parallèle, Opinion Way constate que chez 44 % des personnes interrogées (et même chez 20 % des managers), le télétravail entraîne une détresse psychologique plus ou moins intense, et en grande majorité chez les femmes. En raison : des sollicitations incessantes (mails, téléphone, visioconférences), un manque de tranquillité dans l’espace privé dû au bruit domestique, ou encore un manque de place. À cela, on peut aussi ajouter des conditions de vie qui diffèrent d’une personne à l’autre. Il suffit de vivre dans un quartier bruyant et/ou un appartement exigu pour se rendre compte que le télétravail n’est pas toujours rose.

 

Mettre en place de meilleures conditions pour le télétravail


Les entreprises sont encore dans un entre-deux aujourd’hui, entre reprise progressive du travail dans les bureaux et poursuite du télétravail. À cet égard, il est important d’identifier les difficultés des collaborateurs et de leur apporter une réponse. Comme l’a expliqué l’INRS, les entreprises devront élaborer un cadre qui respecte la santé des salariés.

Les partenaires sociaux discutent des modalités futures du télétravail, et des droits des salariés. Il s’agira notamment de trouver des terrains d’entente sur l’équipement qui devra leur être confié pour travailler dans les meilleures conditions. 

Par ailleurs, l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail – le réseau Anact-Aract – propose d’accompagner les entreprises dans cette démarche de QVT à travers un kit.

 

Casque de télétravail anti-bruit : enjeux et bénéfices


Par des accords d’entreprise ou individuels, l’employeur fournit donc généralement le matériel nécessaire à ses salariés : ordinateur, téléphone, clé 4G ou connexion Wifi, imprimante… et toute autre technologie nécessaire selon les secteurs. Parmi ces équipements qui favorisent une meilleure collaboration et concentration, le casque anti-bruit parait résoudre plusieurs difficultés rencontrées par les professionnels et s’inscrit ainsi comme le nouvel indispensable du télétravail.

1- Préserver la communication avec ses collègues et partenaires. Le télétravail, lorsqu’il est imposé, comporte des risques plus importants d’isolement, surtout face à une situation sanitaire anxiogène. Ne plus (ou mal) converser avec ses collègues s’apparente à un manque qu’un casque de télétravail anti-bruit vient combler. D’autant plus que de nombreux problèmes en visioconférence ont été soulevés pendant cette période, à commencer par un son de mauvaise qualité.

Selon une récente étude menée par Ipsos, 73% des professionnels indiquent rencontrer des difficultés de compréhension lors d’échanges téléphoniques, et 74% lors d’échanges collectifs en visioconférence. Cela s’explique notamment par un équipement non adéquat, offrant une mauvaise qualité de son déplorée par plus de 39% des utilisateurs.

Un casque avec réduction active du bruit qui offre une bonne qualité de communication, favorise ainsi les interactions pas toujours évidentes. Comme l’explique une utilisatrice du casque TILDE® : « J’ai pu l’utiliser en visioconférence, en soutenance, en coaching avec beaucoup d’efficacité, alors que je ne supporte pas les écouteurs par ailleurs. »

Casque de télétravail anti bruit OROSOUND TILDE® PRO

2- Se concentrer sur son travail pour rester performant. S’il est important de rester présent pour sa famille, les collaborateurs doivent néanmoins se sentir dans un endroit propice au travail. Un utilisateur de casque anti-bruit exprime sa satisfaction à ce sujet : « J’ai pu télétravailler en toute tranquillité en présence de mes deux collaboratrices de 1 et 3 ans ! » Un autre est ravi d’avoir trouvé une véritable concentration malgré une période de télétravail forcé.

La déconcentration est un enjeu encore peu pris en compte mais particulièrement important puisque, selon l’enquête Ifop/JNA 2020, 85% des professionnels indiquent que la gêne occasionnée par le bruit en télétravail est susceptible d’avoir des répercussions sur la qualité de leur travail.

3- Préserver sa santé physique et psychologique. Le temps passé au téléphone étant plus important, les oreilles s’échauffent et, l’exposition au bruit ambiant peut causer stress, fatigue, et maux de tête parfois très douloureux, notamment pour les personnes migraineuses.

75% des professionnels indiquent que la gêne occasionnée par le bruit en télétravail a des répercussions sur l’équilibre général de leur santé (Ifop/JNA, 2020).

À cela, s’ajoutent le stress et l’irritabilité dus aux distractions. Une télétravailleuse éreintée entre les cris de ses enfants et la voix de son mari au téléphone, a pu trouver une solution avec le casque de télétravail anti bruit TILDE® : « J’étais plus concentrée, moins énervée et à la fin de la journée, je n’ai pas eu mal à la tête ! »

Découvrez les casques anti-bruit TILDE® VOICE FIRST

Fabriqué en Bretagne, TILDE® PRO est particulièrement adapté aux activités de téléphonie intensive.

✓ Micro bouche détachable
✓ Téléphonie confidentielle et ultra-intelligible
✓ Conversations sans bruit en face-à-face
✓ Réduction active de bruit jusqu’à -30dB
✓ Connexion Bluetooth 5.0, USB-audio et Jack en option
✓ Audio HD (haut-parleurs 40mm)

Conçu à Paris, TILDE® AIR est un produit ultra-léger, parfait pour se concentrer où que l’on travaille.

✓ Design ultra-léger (40 g) et flexible
✓ Téléphonie sans fil (Bluetooth)
✓ Conversations sans bruit en face-à-face
✓ Réduction active de bruit jusqu’à -30dB
✓ Multi appairage Bluetooth 4.2
✓ Audio HD (haut-parleurs à armature équilibrée)

RESTEZ INFORMÉ(E)

Ne passez pas à côté de nos actualités, offres promotionnelles, ou informations exclusives sur les produits TILDE®.