fbpx

Micro-casque anti bruit : en télétravail ou en présentiel, le bon équipement audio peut tout changer


✓ 
Vers plus de communication à distance 
✓  Principales difficultés liées à une mauvaise qualité audio
✓  Équipement des professionnels : quelles tendances ?
✓  Micro-casque anti bruit : le nouveau “must-have”

En télétravail comme au bureau, la quiétude de l’environnement est régulièrement mise à mal. En parallèle, les échanges audio à distance s’intensifient avec la crise de la covid-19. Or, en présentiel ou en télétravail, passer des heures au téléphone ou en visioconférence peut accentuer les problèmes de collaboration ou d’efficacité. Quelle est la réalité de la téléphonie au travail ? Des équipements audio sont-ils fournis aux collaborateurs ? Comment un micro-casque anti bruit peut-il remédier aux difficultés rencontrées par les salariés et les indépendants ?

 

Les moyens de communication à distance rendus indispensables par la covid-19


En 2020, les mesures de confinement liées au coronavirus ont entraîné un télétravail quasi généralisé, au moins dans le secteur tertiaire. Les entreprises ont ainsi dû s’adapter pour gouverner le travail à distance, et beaucoup se sont tournées vers les applications de visioconférences pour organiser leurs réunions. Celles-ci ont ainsi connu une forte hausse d’activité entre le 14 et le 21 mars avec pas moins de 62 millions de téléchargements, soit une augmentation de 90% par rapport à l’année précédente.

Pour exemple, l’utilisation de l’application Teams de Microsoft – qui concurrence à la fois Zoom, Slack, et une dizaine d’autres destinées au travail en équipe – a bondi de 1000 % rien qu’en mars 2020.

Les conséquences sur le bien-être des collaborateurs ne se sont pas fait attendre, à tel point que certaines portent aujourd’hui un nom, comme la « Zoom fatigue ». Celle-ci a pour origine les mouvements oculaires sur l’écran, à la fois pour tenter de déterminer les réactions des autres, et pour surveiller sa propre présence. Le son reste néanmoins la principale préoccupation des professionnels, ce qui est peu étonnant vu son caractère primordial dans la communication à distance, et sa qualité souvent loin d’être idéale.

 

Principales difficultés liées à une mauvaise qualité audio


Selon la dernière étude de l’association JNA menée par l’Ifop*, un actif sur deux fait part de difficultés de compréhension de la parole lors de communications à distance.

Dans le cas du télétravail, 74% des professionnels indiquent rencontrer ces difficultés de compréhension lors d’échanges collectifs en visioconférence, et 73% lors d’échanges téléphoniques. Cela s’explique notamment par la mauvaise qualité de son des appels téléphoniques et des visioconférences, respectivement déplorées par 44% et 39% des utilisateurs (Ipsos)*.

L'importance d'un micro-casque anti bruit pour les visioconferences

Principales causes invoquées : le bruit de fond (42%), et le besoin de demander à l’interlocuteur de répéter une information (34%). Ce dernier point n’est pas à négliger puisque les professionnels perdent en moyenne 29 minutes par semaine à faire répéter leur interlocuteur en raison d’une mauvaise qualité des appels, soit un peu plus de trois jours par an par salarié. 

La qualité audio et la difficulté de compréhension ont donc des conséquences sur le stress et la fatigue des collaborateurs, mais aussi sur leur capacité à être performants. In fine, cela représente une perte de productivité considérable au niveau de l’entreprise. 

 

Comment sont équipés les professionnels pour communiquer à distance ?


Sans qu’il ne s’agisse nécessairement de micro-casque anti-bruit, l’enquête Ifop/JNA* souligne que plus de 3 actifs sur 5 ont utilisé un casque ou des écouteurs pour télétravailler durant le confinement. Parmi eux, 20% l’ont utilisé plus de deux heures par jour. Le recours à cet outil paraît néanmoins encore typique de certains profils. Parmi les utilisateurs de casques, 74% ont moins de 35 ans. Par ailleurs, 73% habitent en agglomération parisienne et 70% indiquent avoir des enfants : certainement des professionnels qui ne peuvent pas s’isoler, ou ont un besoin accru de concentration. 

Si l’on reprend l’échelle de l’ensemble des télétravailleurs, 67 % estiment ne pas avoir bénéficié de bonnes conditions environnementales et matérielles pour effectuer leurs tâches durant le premier confinement*. Heureusement, les lignes bougent. Équiper ses salariés de micro-casque anti bruit s‘inscrit de plus en plus souvent dans les démarches de qualité de vie au travail (QVT) indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise. 

En effet, selon une étude Sapio de septembre 2020*, 95% des dirigeants annoncent qu’ils comptent acheter régulièrement des équipements audio pour leurs collaborateurs. La qualité audio est devenue si importante que 78% des décideurs internationaux sont prêts à investir davantage pour en bénéficier.

 

Micro-casque anti bruit : pourquoi devient-il un “must-have” ?


Un équipement audio adéquat doit non seulement améliorer la collaboration à distance des collaborateurs, mais aussi leur capacité à se concentrer quel que soit leur environnement de travail. 

Quand il s’agit de choisir un casque de qualité pour la téléphonie, plusieurs caractéristiques sont à prendre en compte. Au-delà de la possibilité d’une connexion fluide aux systèmes d’information et aux téléphones fixes et portables, le confort et notamment le poids, sont cruciaux lorsque le casque est un outil du quotidien. Pour les activités de téléphonie intensives, la bonne captation de la voix est indispensable pour assurer des échanges efficaces et éviter les situations où l’interlocuteur doit demander de répéter une information. Dans ce cas, l’utilisation d’un micro-perche est un atout.

Les micro-casques anti bruit sont connus pour encore améliorer l’expérience de l’utilisateur et de ses interlocuteurs. Dans le cas du casque made-in-France TILDE® PRO, une captation directionnelle de la voix par trois microphones numériques, alliée à un algorithme de débruitage sélectif du bruit sont embarqués dans un micro-bouche détachable.

Cette technologie de pointe embarquée dans le casque TILDE® PRO permet à l’utilisateur de passer des appels téléphoniques clairs et agréables pour lui et tous ses interlocuteurs quel que soit le bruit ambiant, et d’assurer une conversation confidentielle grâce à la suppression des bruits et voix alentour habituellement entendus par l’interlocuteur.

Finalement, pour ceux qui ont besoin de travailler dans le calme, la technologie de contrôle actif de bruit permet de réduire suffisamment le bruit ambiant, pour qu’il ne soit plus ni distrayant ni fatiguant. Un réel atout lorsque l’on sait que 57% des français s’estiment aujourd’hui plus sensibles à la qualité de l’environnement sonore qu’avant le confinement, comme le souligne une enquête du CidB.* 

 


*Enquête IFOP/JNA “Comprendre la parole au travail”, septembre 2020, Enquête IPSOS  “Comprendre les expériences sonores”, avril 2020, Enquête CSA pour Malakoff Humanis, 2020, Enquête Sapio, septembre 2020, Enquête CidB, juillet 2020.

Découvrez les casques anti-bruit TILDE® VOICE FIRST

Fabriqué en Bretagne, TILDE® PRO est particulièrement adapté aux activités de téléphonie intensive.

✓ Micro bouche détachable
✓ Téléphonie confidentielle et ultra-intelligible
✓ Conversations sans bruit en face-à-face
✓ Réduction active de bruit jusqu’à -30dB
✓ Connexion Bluetooth 5.0, USB-audio et Jack en option
✓ Audio HD (haut-parleurs 40mm)

Conçu à Paris, TILDE® AIR est un produit ultra-léger, parfait pour se concentrer où que l’on travaille.

✓ Design ultra-léger (40 g) et flexible
✓ Téléphonie sans fil (Bluetooth)
✓ Conversations sans bruit en face-à-face
✓ Réduction active de bruit jusqu’à -30dB
✓ Multi appairage Bluetooth 4.2
✓ Audio HD (haut-parleurs à armature équilibrée)

RESTEZ INFORMÉ(E)

Ne passez pas à côté de nos actualités, offres promotionnelles, ou informations exclusives sur les produits TILDE®.