webleads-tracker

Fini les bureaux fermés et individuels, la tendance est à l’open-space. Cet aménagement moderne est-il apprécié des salariés qui doivent partager un même espace ? Se développe t-il à vitesse grand V partout dans le monde ? Les réponses données par les dernières études sur l’open-space en image.

Études sur l'open-space - Infographie Orosound

Enregistrer

Naissance et évolution des bureaux partagés

Le concept de l’open-space, qui se traduit en français par « espace ouvert », apparaît au milieu du XXe siècle aux États-Unis. Les premiers immeubles ont vu le jour à New-York et étaient initialement dédiés aux activités administratives. Au fil des années, l’open-space a su s’imposer à différentes activités et milieux professionnels.

Si l’on attend à l’époque de nombreux avantages de ce type d’aménagement des bureaux, comme une meilleure communication entre les occupants, on se rend compte aujourd’hui qu’il engendre certaines problématiques pour travailler efficacement.

Quelles sont les caractéristiques de l’open-space, ses avantages et ses inconvénients ?

 

Les avantages de l’open-space

C’est réellement à partir des années 50 que le nombre d’open-space explose. Les gratte-ciels se multiplient et les entreprises cherchent à optimiser le coût des mètres carré de leurs bureaux. C’est l’une des principales raison pour laquelle les open-space séduisent autant. En réunissant les employés en un seul et même espace de travail, les entreprises peuvent bénéficier d’un gain de surface non négligeable, de 10 à 40%.

Aujourd’hui, les open-space prennent des allures de lofts, ou encore d’appartements particuliers. La décoration est travaillée, le mobilier ergonomique, les outils de travail de plus en plus high-tech. Les entreprises proposent à leurs employés des espaces de travail conviviaux, chaleureux et accueillants, dans le but d’améliorer leur satisfaction au travail.

Un autre avantage de l’open-space, et plus récemment du flex-office, est la mobilité. Les occupants peuvent circuler librement dans des espaces imaginés pour différentes activités : s’isoler, communiquer, se reposer, etc.

L’aménagement en bureaux partagés cumule donc de nombreux atouts. Mais il réside un inconvénient de taille pour les salariés : le bruit.

 

Le principal inconvénient : le bruit en open-space

Même si durant l’âge d’or des open-space en 1980, les rares avis opposants insistaient sur l’idée que le manque de personnalisation de ce type de bureaux pouvait nuire à la qualité de vie au travail, le principal désavantage évoqué par les occupants est en fait le bruit au bureau.

Effectivement, dans une entreprise dont les bureaux sont décloisonnés, les nuisances sonores sont difficilement évitables. Selon une étude menée par Tétris et Id conseil, 73% des salariés font part de leur gêne quant au niveau de bruit. Près de 50% demanderait d’ailleurs à bénéficier de davantage d’espaces pour lire, s’isoler et faire des pauses. In fine, seuls 53% des collaborateurs pensent que leur environnement de travail leur permet d’être productif.

 

 

Enregistrer